Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Mar

Vivre sur l'eau...

Publié par Lhyn  - Catégories :  #Projet

Je vous avait parlé de mes projets:

Celui du village autonome autogéré par ses habitants, et dont je voulais le creer a partir d'hameau abandonnés datant de plusieurs années (voire debut de siecles pour certains).

Et je vous avait parlé du Projet du Père François Mokendele concernant le Congo.

Je n'ai pas abandonné le premier, qui reste ce que je ferais plus que probablement si je fini en rue. En revanche, je ne peux me prononcer sur le projet du père Francois au vu de mes problèmes actuels.

Mon Compagnon n'ayant plus de chomage et ne trouvant pas de travail, et moi même devant reprendre formation, nous nous retrouvons avec une somme certaine mais qui n'est pas perenne. J'ai été demandé aide du CPAS qui a tout simplement refusé au pretexte que mon compagnon a renonçé a ses droits au chomage, tellement il n'en pouvait plus ni du harcellement, ni de la façon impérieuse et méprisante avec laquelle on s'adressait a lui, C-a-d: En le prenant pour une feignasse de merde incapable et en le considerant comme un parasite et un sous humain. De ce fait, il a envoyé promener tout le monde, l'Onem, le Forem et les CPAS.

Malgré tout, je n'etais aucunement dupes, sans aides: plus de rentrées d'argent, trouver un job? cela coute de l'argent et depuis 6 ans de recherches journalières: cela n'as rien donné en dehors de CDD de 24h ou de quelques jours, soit de quoi se payer une semaine de bouffe.....tout les trois mois !!!

:Je n'ai que deux choix: soit continuer ma formation a l'IFAPME et a partir de là, trouver un job en restauration comme Commis ou cuisinier quand j'aurais fini cette dernière, tout en utilisant l'argent reçu de ma formation (450-500E pour les deux premiere années, et 800 pour la dernière) afin de vivre.

L'autre solution selon mon compagnon, c'est d'abandonner l'appartement et la vie sur terre pour une habitation fluviale: vivre sur un bateau. Le hic c'est qu'il faut encore trouver un navire potable, qui ne soit pas un tas de boue ou une pouvelle flottante, et surtout qu'on sache y vivre et naviguer avec.

Jusqu'a présent, je suis moyennement pour son idée, meme si le fait de pouvoirs changer de ports et autres permettrait une velocité plus simple pour trouver du travail (changer de villes voire de pays). Mais il faut savoir que le cout d'un navire et son entretien est cher, et c'est là que cela coince: Est ce qu'un navire d'occasion de 10-12m est faisable? Aucune idée, la dernière fois ou j'ai entendu parler bateau, c'etait par mon père, grand fanatique de voiliers. Cependant, je sais par son experience que vivre sur l'eau coute moins cher a l'année que dans une maison, mais que le cout réel est surtout du au fait de l'entretien du navire, ce qui demande du temps et de l'argent.

l'avantage c'est que rempiler jusqu'en espagne pour rejoindre certains lieux éloigné est faisable, mais sachant que le maximum en voie naviguable interne est de 13km/h, ca fait que de Thuin jusqu'a Liege: il faut la journée entière, je ne sais meme pas si voyager de nuit est permis.

L'idée en soit n'est pas mauvaise, je serais même fortement d'accord, mais nous nous heurtons a deux problèmes: le cout....faut compter facilement 10000 Eurs pour le bateau, 5000 pour les frais annexes (assurance et compagnies), l'entretien dont je ne mesure meme pas le prix, et bien entendu le permis ou la formation battelerie qui prend 4 ans....

Deja que ma formation va prendre 3 ans, je ne sais si je trouverais un travail a mi temps pendant ma formation, je ne sais meme pas si le navire et le reste ne va pas nous prendre tout l'argent, sachant que les couts d'habitation d'un port coutent alentour de 600E l'année et que l'Eau, l'electricité ne sont pas gratuite (meme si on peu diminuer le cout avec l'achat d'eau en bouteille, et l'electricité via un electrogene diesel modifié avec de l'huile de friture, ce qui reviendrait bien moins cher au final).

Et je ne parle pas des toilettes et de la douche si le navire n'en a pas (certains bateaux ont une capacité d'eau avec une citerne interne a remplir je crois).

Enfin soit, certes cela couterais moins cher a l'année mais les frais annexes sont là malgré tout qui coutent eux !

Et le dernier point: l'Adresse....je ne sais meme pas si une capitainterie peut permettre d'avoir une boite postale quelconque.....Je suppose que oui, puisque la partie des habitués a l'année du lac de l'eau d'heure, avait un système de boite aux lettres pour les résidents, un peu a la manière d'un camping a l'année.

Le truc chiant: ici, il faudra réellement la voiture mais surtout on aura pas de terrain (contraiement a un camping) ou l'on pourrait faire pousser des legumes ou arbres fruitiers, faudra passer par des bacs, et la possibilité de culture en bacs ou en aero/hydroponique, ne dit pas qu'on aura possiblement des legumes vu la taille du navire.

Mais mon compagnon s'est mis cette idée en tête de vivre sur un bateau, son reve serait d'en acheter un petit d'abord, accumuler des économies, puis racheter une grosse péniche qu'on retaperait en restaurant fluvial. L'idée a deja étée faites, notement en France, mais rien ne dit que cela peut se faire, certes on aurait la place, mais cela veux aussi dire pas de terres pour creer des cultures biologique pour nourrir ce restaurant. Persos, je pencherais plutot vers une taverne philosophique comme la Maison du Marroux dont j'avais parlé, avec sa petite restauration, sa scène et son bar/comptoir a l'ancienne.

l'Idée d'avoir mon affaire, mon travail ne me quitte pas, idem concernant mes idées de village autonome et mon autonomie nourricière et energetique. Le hic c'est les moyens pour le faire....et tout cela coûte de l'Argent et je n'ai aucune idée de comment financer tout cela, surtout en ne sachant pas si je vais trouver un boulot ou non.

Certains batelliers travaillent toute l'année, d'autres seulement en haute saison touristique ou en été auprès des maraichers. Cela dépend.

Son idée n'est pas mauvaise, mais le cout m'as l'air exorbitant et il faut compter alentour de 3000E pour mes trois ans de formation, et pour lui 4000E. Hors, il faut deduire les 5000E pour le permis et la voiture, 10000E pour un bateau potable ou l'on pourra vivre, et compter 5000E pour les frais annexes liés a la voiture ET au bateau...voire meme 7000E....en clair, sans nos années de formations prévues: la voiture et le navire vont deja nous bouffer tout l'heritage que j'ai reçus....et cela sans que l'on ai pus commencer a vivre ou quoi que ce soit....Je lui ai donné un mois, le temps de faire des recherches et surtout de me renseigner sur la viabilité de son projet. Il aura ma reponse butoir, et on decidera alors si oui ou non, nous mettrons ce projet en chantiers.

Il ne veut pas du Hameau autogéré, il a peur de ne pas etre acceptés, je le comprends, mais pour moi, cela reste un projet plus realiste que celui qu'il me propose....et bien moins couteux en termes d'argent !.

Vivre sur l'eau...
Commenter cet article

À propos

Projet de vie