Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 Feb

Ndako ya mwinda

Publié par Lhyn  - Catégories :  #Projet

Maison de Lumières....

Vu ce dont ma tante parlait, je trouvais cela approprié comme nom, car le savoir est une Lumière tout comme la Foi, la ferveur, le courage, et j'en passe. Comme un ami m'as dit un jour: la vie comporte beaucoups de Lumières, le tout est de savoir les suivres quand on se sens perdu.

Je vais expliquer ici le projet dont ma tante m'as parlé:

Si j'ai bien compris, ma tante, avec le Père François Mokendele, desirent creer une ASBL ayant un but social important pour la republique democratique du Congo, principalement a Kinshasa.

D'après lui, on peu vivre sans problème avec peu a Kinshasa, je le crois volontiers, cependant, j'ai du mal a comprendre pourquoi on dit que La capitale de RDC est la 4ème ville la plus chère du monde? Serait ce dû principalement aux quartiers touristiques et d'affaires ou s'entassent les blancs a Kinshasa? Bonne question, et pourtant ceux qui m'ont dit que la ville etait chère, etaient eux même originaire du Congo. Donc là, je ne sais pas, et je ne vais rien dire, je préfère et cents fois, voir sur place. Mais je sais que Kinshasa a tendance a importer les produits, ce qui est une problématique, sachant que ceux ci deviennent très cher pour le commun la bas.

En Europe, quand on est pauvre, reussir a s'en sortir et a creer ses moyens de subsistances, c'est quasiment mission impossible, car tout est dépendant de l'Argent. Ce qui n'est pas le cas partout: la France, l'Espagne et divers autres pays comporte des villages et lieux abandonnés parfois depuis 60 ans, qui pourraient être rehabilités via du travail communautaire et j'en passe. Je ne sais cependant comment cela fonctionne en RDC.

D'après ma tante, ce serait pour donner des cours. Je pourrais le faire, certes, donner les cours que j'ai reçu concernant la première année d'infirmiers, qui revient en realité a avoir le niveau d'aides soignantes, cependant, je trouve cela trop peu.

Beaucoups, ont des problèmes liés a l'energie electrique, des manques au niveau de la nourritures, et j'en passe, je ne doute pas que les gens ont de la suites dans les idées voire plus, cependant, j'ai en horreur d'avoir l'impression d'être celui qui fait aller sa gueule, auprès de gens qui souvent n'ont pas beaucoups ou n'ont pas les outils pour parvenir a faire X ou Y.

En clair: faire comme certains que j'ai dejà vu: prendre les receveurs pour des cons incultes et les traiter avec condescendance. On a vu cela a la Rochelle : resultat, ce type avait eu des cultures plutot pourraves alors que ceux qui avaient suivis la nature, avaient eux une recolte plutot assez importante.

Cependant, creer des maisons, apprendre aux gens a creer de l'energie ou obtenir des choses plus simplement, reussir a montrer comment soigner X ou Y, ect, il y a nombres de choses qui peuvent être utile, cependant, le tout est de savoir comment ils vivent avant d'agir, hors sans savoir la situation de terrains, on ne peu definir de plans convenable pour les aider au mieux.

Je sais par divers acteurs de terrains qui ont sejournés au Congo et divers pays africains ou sub-saharien, que les rapports de force vis a vis des peuples sont assez violent, mais a mon sens, ils sont simplement aussi violent que les notres au debut du siecle: chez nous aujourd'hui, ils ont choisis d'avancer plus prudement, soirnoisement, ammenant les revoltés a agir contre leurs propres bien: un comble. Ne reste de combattif réellement, que les Anarchistes (au premier sens du termes) qui ont crée les squats politiques que l'on connais dans divers pays.

Ce qui m'inquiète avec le projet de ma tante et du Père François, c'est l'absence de projet social. Il y a de gros blancs dans les explications, j'espere en savoir plus vendredi, cependant, nous dires que le projet dépendra de nous, m'inquiète un peu: les projets sociaux de ce type, pour olivier et moi, confinent a l'auto-gestion et l'autonomie complète: nourricier, energetique etc... En clair: ne plus dépendre de quiconque pour quoi que ce soit. C'est possible de le faire seul, mais en communauté, cela est problématique pour deux raisons.

Il a existé des communautés autonomes et ce depuis des siecles, que ce soit en Europe, Amerique ou ailleurs, et ce même dans notre epoque avec cette société marchande tentaculaire qui empêche toutes possibilités de sortie du système, alors qu'il devore tout comme le neant.

La majorité des communautés autonomes du 20eme Siecle, se sont heurtées a chaque fois a deux problèmes:

- L'autorité

- Le partage

Pour le premier, l'autorité ou son manque a fait que les choix, les décisions prenaient plus de temps, chacuns tentant de prendre un morceau de la couverture. Mais ce problème est du a la société qui a forgé l'inconscient individuel.

Pour faire simple, le but de chaques êtres vivants est de vivre, de se proteger, d'être en sécurité, hors notre société neoliberale a tendance a eliminer depuis maintenant 40 ans, la securité de l'emploi, securité qui permet d'avoir tout le reste, par une insecurité croissante empêchant les projets a long termes (maisons, enfants, ect). avec le resultat que l'on connais: Des jeunes de plus en plus insecurisé qui commencent a se revolter, et une masse de vieillards rentiers qui s'enrichit. Et au milieu: des victimes collaterale qui continue a supporter leurs bourreaux et a cracher sur ceux qui tentent de leurs ouvrir les yeux.

Pourtant, deux siècles plus tôt, des communautés autonomes existaient: chacuns sachant quoi faire: parce qu'il y avait une volonté de l'avenir de tous, En clair, nous sommes passés d'une société basée sur l'equilibre a une société basée sur la dualité. Par l'equilibre, je pense a des choses passées: si quelqu'un etait pauvre ou vagabond autrefois, il n'y avait que trois raisons:

- L'impossibilité de travailler (handicap, malformation, etc): Dans ces cas là, la personne fesaient un travail simple, qui demandaient peu d'effort mental ou physique suivant handicaps. La communauté s'occupaient de lui fournir ce dont il avait besoin. La personne n'etait pas exclue de la communauté, elle en fesait partie.

- la Feignéantise: Quoi qu'on en dise, ce genre de personnes ont tendance a manipuler, mentir, abuser de la confiance des gens. Généralement, si ils n'etaient pas exclus de la communauté (si ils avaient famille), les gens les supportaient mais ne les aidaient pas. En clair, c'etait un individu dans une famille donnée, qui provoquaient leurs pauvretés (souvent le chef de famille). Ce cas est multiples, tout autant que les moyens d'y remedier, et en général, mieux vaut couper cours a la problématique, en ouvrant les yeux de la famille sur le maillon faible.

- L'abus: Par abus, il faut comprendre l'addiction a un problème: souvent l'alcool, le jeu et la drogue. Ces problèmes sont souvent le resultat d'un mal profond. Le mieux est alors de tenter de trouver les raisons qui ont poussés la personne vers ces addictions.

Comme on le vois, les problématiques, sauf une, sont souvent due a un problème d'un individu qui, dans une majorité de cas, peut être aidé. Mais pour cela, il faut la soutenir, parfois en fesant croire qu'elle doit se debrouiller, mais garder un oeil au cas où ca risque de partir en sucette.

L'individualisme est le dernier problème: chacun voulant tout, ont eu tendance a faire partir en sucette les meilleurs projets, car cherchant par divers moyens, d'obtenir pouvoirs et richesses, au detriments de la communauté.

Hors, comme me disait un ami, si on decide de changer de vie, de changer de mode d'existence, il faut aussi abandonner les espoirs qu'une société marchande nous fesait miroiter: et en premier lieu: le besoin de pouvoir ou de domination (souvent par l'argent).

Quel besoin a un individu d'avoir 6 maisons et 5 terrains de 10 hectares, sinon de s'enrichir au detriment de familles ou de la communauté? La terre n'appartient a personne, et chacuns y vit, nous ne faisons que passer sur cette terre, même nos enfants n'y resteront pas toujours. Il y a un problème de ce point de vue là qu'il faudra regler tot ou tard (notement par limiter les naissances humaines dans le monde entier, car il y a un enorme risque de famine et de guerres, au vu du nombres vis a vis des ressources limitées de notre terre mère).

La communauté montre que si l'on vit pour tous, avec l'idée que chacuns a droit a son toit, sa nourriture, mais que pour cela, chacuns doivent donner avis et travailler pour, je pense que c'est une bonne chose.

Un simple exemple: tout le monde n'est pas capable de construire une maison, mais chacun peut donner sa patte: l'un pourra calculer, l'autre construire, l'autre verifier, un dernier creer des voutes ou des dessins pour la beauté de la maison, l'un melanger les ingredients pour la realisation de la maison, d'autres pourront s'occuper de creer le ou les potagers, l'un garder les enfants et leurs apprendres pendant que les autres construisent, ect...il y a plein de choses possibles, auquel tous pourraient agir, car contrairement a ce que l'on crois, tout travail se vaut, donc denigrer le travail manuel ou le travail social parce que l'un est salissant et l'autre soit disant facile, c'est juste se mentir.

Je met au defi quelqu'un qui n'as jamais tenu une classe, de tenter d'apprendre a 20 gamins hyper actif, dans le calme....persos, j'y suis arrivée deux fois sur trois: la premiere en parlant histoire et dinosaures, la seconde en fesant du theatre.....la troisieme: j'ai pas eu le choix sur ce que je voulais apprendre aux gamins....mais j'ai toujours vu que pour apprendre aux gens, ils faut qu'ils s'amusent ou qu'ils soient interessés, surtout les enfants, qui ont tendance a avoir plus dur a se concentrer sur une tâche.

Le social demande de faire souvent abstraction de son empathie pour ne pas se faire bouffer par la deprime qui arrive si on n'arrive pas a aider concrètement les personnes. Idem pour le rôle d'infirmiers ou d'aides soignants.

En clair, chaque travails a ses difficultés, que cela soit physique ou mental...hors l'un comme l'autre peu detruire la vie d'un individu.

L'individualisme forçéné du monde est en train de detruire les individus mais également la terre. Si on ne prend pas conscience qu'une vie simple est parfois voire souvent, meilleurs qu'une vie a l'occidentale, c'est qu'il y a un problème. Je voudrais pouvoir montrer aux gens qui rêvent d'une vie en Europe, USA, chine et autres, la realité de ce qui est: les outils informatiques qui tombent en panne, tout bon a jeter car soit disant passé de mode, et pour lequel des ressources très limitées sont utilisées (plutot que recyclée), montrer la vie aussi des gens modestes la bas, que non, ce n'est pas la richesse mais souvent une vie parfois tout autant misérable, voire plus car nos lois interdisent les modes de vies alternatifs...tout cela par soif d'argents. Montrer aussi que ce qui vient d'occident peut etre crée aussi très facilement ou avec quelques techniques: savon, produits de beautés et j'en passe. L'occident n'as pas évolué en 2000 ans, nous avons toujours une bande de rat qui vivent en parasites sur le travail de la majorité tout en fesant des lois qui les proteges mais pire: qui empêchent ceux qui veulent une vie meilleure ou plus simpe, de se realiser (sauf si on degage dans les deserts, visiblement).

Les gens ont l'air de croire que la société a crée des bienfaits, mais cela est faux !

L'electricité a ete crée a l'origine pour être gratuite pour tous, l'eau et la terre appartient a tous, a condition de penser justement a tous et non a soi même. A cela se rajoute que nombres d'inventions, furent inventées avant tout pour faciliter la vie de chacuns, afin de limiter le travail des individus, de le substituer aux machines, au lieu de cela, les negriers du travail ont decidés tout autrement: faire travailler l'humain comme une machine, tuant souvent, ce qu'il y avait de meilleurs dans l'humain: sa personnalité et son intelligence.

Bon, je remarque que j'ai un peu beaucoups deviés de mon sujet, cependant, le projet de ma tante et du prêtre, en esperant qu'il se fasse, est une opportunité, opportunité de montrer un mensonge edifié en vérité et essayer de creer quelque chose qui pourra aider, et etre un exemple pour d'autres. Tout ce que j'espere c'est qu'un jour les gens comprennent que l'argent n'est pas une finalité, et que nous ne vivons que pour passer, que nous devons nous montrer respectueux de la terre, de l'eau mais aussi des ressources et que pour cela, ici comme ailleurs, nous devons limiter notre expansion, pour ne pas devenir, comme nous le sommes aujourd'hui: un cancer pour cette planete.

Cancer qui ne reussi et qui n'enrichit qu'un nombre tres limités de personnes en ce monde.

Commenter cet article

À propos

Projet de vie